Vivant animal, vivant végétal, à Lagarette en novembre 2021…

Dernière mise à jour : 5 janv.



 
La lettre du Château Lagarette n°13

8 Novembre 2021
 

Vivant animal, vivant végétal, à Lagarette en novembre 2021 …
Moutons à Lagarette ! Evénement !

Ils sont sept. Ce sont nos premiers moutons. Nous les avons beaucoup attendus. Tout simplement parce que dans la région Aquitaine, les éleveurs des moutons n’étaient pas prêts, n’étaient pas organisés pour pratiquer "l’éco-tonte". Aujourd’hui, il n’en est plus de même. Tondre ses prairies ou ses vignes à l’aide de cette belle activité moutonnière est devenue chose commune, acceptable et acceptée par tous, et même recherchée. C’est un fait et un fait positif,. Il n’est plus nécessaire d’utiliser un autoporté pour tondre l'herbe, qui quelque fois saccageaient les plantes…


Avec les moutons, nous recherchons la complémentarité "vivant végétal, vivant animal" !


Car là, se trouve l’essentiel le plus intéressant, le plus passionnant. Comment fonctionne cette complémentarité entre la plante et l’animal ? Cette complémentarité "vivant végétal, vivant animal ", nous l’avons perdue.. Mais nous ne l’avons pas oubliée. Elle est là plus ou moins présente, et elle se redécouvre assez facilement. Les décennies du délire mécanique, plus ou moins perfectionné, ne nous ont pas fait oublier les pratiques qui étaient celles de nos grands-parents. Elles sont encore accessibles et nous pouvons les re-mobiliser.


C’est pour nous, l’occasion d’un retour réflexif, sur ce que veut dire produire...


Gardons l’exemple présent :


Les moutons dans la vigne, pour « nettoyer » le sol, ne veut pas dire que nous mobilisons les moutons pour produire.



Ce n’est pas une activité de production, de transformation particulière. Ils se nourrissent, se promènent ensemble, entre les pieds, et cela produit des effets intéressants pour les plantes, et des effets utiles pour ce que l’on appelle, le travail humain, et la production viticole, dans le cas présent. L’activité des moutons n’est pas pour autant une activité productive. C’est une activité de consommation dont l’un des effets seconds ou troisièmes, est de faire bénéficier le viticulteur d’une tonte régulière et souple de sa vigne. Une tonte effectuée par des animaux sympathiques, aimables, avec qui on peut avoir une relation amicale.


Point important : Cette présence moutonnière attire notre attention sur le fait que travailler pour un vivant animal ne veut pas dire produire, mais développer une activité, qui se trouve en complémentarité, avec les besoins de la plante, et les besoins de l’humain agriculteur, viticulteur,


Là se trouve " Le neuf pour la réflexion" ...


Olympe, Yvon




A bientôt . Au plaisir de vous revoir !


Prenez soin de vous !


Olympe, Yvon Minvielle


0603463060 / 0614138966


Dégustation possible sur rendez-vous


chateaulagarette@orange.fr


www.lagarettecuveessingulieres.com/

14 vues0 commentaire